La Grande Chélidoine

Chelidonium majus (Papavéracées)




Répartition : Présence de 60 à 1300 m d'altitude dans la Drôme.
Fréquente en plaine du Rhône, disséminée ailleurs, fuit les hautes altitudes, le climat sec et la chaleur.

Milieux et habitats : Espèce anthropophileSe dit d’une espèce que l’on rencontre dans les lieux habités par les humains., toujours très proche des habitations : vieux murs, décombres, pieds de murs, villages.
Elle se trouve aussi en ripisylvesFormations boisées, buissonnantes et herbacées étalées le long des cours d'eau.

Chelidonium majus - Grande Chélidoine Chelidonium majus - Grande Chélidoine Chelidonium majus - Grande Chélidoine
 Chelidonium majus - Grande Chélidoine

Description : Plante vivace de 30 à 80 cm de hauteur, floraison de mai à septembre.
- Tige dressée, rameuseDivisée en plusieurs tiges secondaires., fragile, velueCouvert de poils longs, mous et rapprochés.. A suc jaune, employée pour guérir les cors et les verrues.
- Feuilles , à 5-7 segments ovales, glauquesD'un vert bleuâtre. en dessous.
- Fleurs jaunes, jaunâtres.

Différents noms communs : Grande Chélidoine, Grande Éclaire, Félongène, Felougne, Herbe aux boucs, Herbe aux verrues, Herbe de l'hirondelle, Herbe de sainte Claire, Sologne