Le géranium pourpre

Geranium purpureum (Géraniacées)




Répartition : Présence de 50 à 1700 m d'altitude dans la Drôme.
Assez fréquent en Tricastin et Baronnies. Plutôt discret sur la Bégude de Mazenc. A la différence du très ressemblant Géranium herbe à Robert qui apprécie les milieux ombragés et frais, le Géranium pourpre préfère les endroits ouverts et thermophiles.

Milieux et habitats : Rocailles thermophilesPlantes ou formations végétales aimant la chaleur., dalles calcaires, balmesCavité naturelle surplombée par de la roche., garrigues, chemins, alluvions.

Geranium purpureum - Géranium pourpre Geranium purpureum - Géranium pourpre
 Geranium purpureum - Géranium pourpre

Description : Plante annuelle ou bisannuelle de 10 à 50 cm, velue-glanduleuse, floraison d'avril à septembre.
- Tiges , fragiles souvent rougeâtre, à odeur fétide.
- Feuilles triangulaires-pentagonales, , à 3-5 segments.
- Fleurs rouges, roses.
- PédonculesOn appelle pédoncule la tige qui porte les fleurs. biflores, plus longs que la feuille.
- dressés, resserrés au sommet, mucronésBrusquement terminé par une pointe raide et courte., velueCouvert de poils longs, mous et rapprochés.-glanduleuxMuni de glandes..
- entiersFeuilles dont les bords sont droits et lisses. Ni lobées, ni dentées, ni découpées., 2 fois plus longs que le calice, à ongletsPartie inférieure et plus ou moins rétrécie du pétale. très long et glabreAdjectif désignant une plante ou une partie de plante ne portant pas de poils..
- à filets glabres, à anthèresPartie terminale de l'étamine renfermant le pollen. jaunes.