Le mouron des oiseaux

Stellaria media (Caryophylacées)




Répartition : Présence de 70 à 1800 m d'altitude dans la Drôme.
Très fréquent en plaine du Rhône, pénètre peu en montagne, rare au dessus de 400 m.

Milieux et habitats : Zones rudéralesPlantes qui poussent spontanément dans un milieu "anthropisé", c'est à dire modifié du fait de l'activité ou de la présence humaine., ornières et lisières forestières, jardins, murs, bords de haies, décombres, cultures, sables, graviers des rivières.

 Mouron des oiseaux - Stellaria media

Description : Plante annuelle ou pérennanteQui peut vivre plusieurs années. de 5-30 cm de hauteur, floraison toute l'année.
- Tiges arrondies, diffusesEtalé horizontalement, lâchement et sans ordre., couchées ou ascendantesEtalées à la base, puis redressé., munies sur un côté d'une ligne de poils alternant d'un noeud à l'autre.
- Feuilles -, les inférieures assez longuement pétioléesFeuilles pourvues d'une queue..
- Fleurs petites, en cymesInflorescence simple définie, dans laquelle l'axe principal est terminé par une fleur ; cette fleur, qui est la fleur centrale de l'inflorescence fleurit en premier et arrête la croissance de l'axe, d'où le qualificatif de définie. Il en est de même des axes secondaires, tous terminés par une fleur. terminales lâches.
- .
- profondément fendus, plus courts que le calice.
- Le fruit est une ovoïdeSe raprochant de la forme ovale., dépassant peu le calice. Plante très polymorphe.
Varie à tiges longues, feuilles grandes, pétales égalant le calice ou à tiges courtes, feuilles petites, pétales nuls, 2-3 étamines, styles très courts

Différents noms communs : Mouron des oiseaux, Mouron blanc, Stellaire intermédiaire, Morgeline

Article sur le Mouron des oiseaux dans la partie adventices en maraîchage de ce site.